L'Etat acteur dans le département

Lancement du 26ème concours « Un des meilleurs ouvriers de France » vendredi 17 mars 2017

 
 

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes et les candidats ont jusqu’au 31 mai 2017 pour s’inscrire : https://www.meilleursouvriersdefrance.org/

 Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault, a présidé ce vendredi 17 mars, la cérémonie de lancement du 26ème concours « Un des meilleurs ouvriers de France » afin de marquer l’engagement de l’État en faveur du travail manuel, de l’artisanat et de l'excellence professionnelle Made in France.

Ce concours organisé sous l’égide du Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche, vise à démontrer l’importance de l’excellence professionnelle dans l’innovation des entreprises et industries françaises.

 Concours "Un des Meilleurs Ouvriers de France" : son histoire

Né de l’esprit opiniâtre d’un homme, Lucien Klotz (1876-1946), le concours, intitulé à l'origine “Un des Meilleurs Ouvriers de France”, a vu le jour en 1924.
 Dès 1913, Lucien Klotz avait déjà initié ce projet. Critique d’art et journaliste, défenseur de la création, il est à l’origine de nombreuses lois sur le droit des artistes et la propriété scientifique.
 Son credo : “redorer le blason du travail manuel et recréer l’émulation et l’engouement pour l’apprentissage des métiers d’art chez les artisans de l’excellence”.

Il a su convaincre ministres, parlementaires et présidents de chambres syndicales de l’utilité d’une Exposition nationale du travail et de l’apprentissage. Il tenait à ce que la France, dans la compétition entre États industrialisés, affirme sa renommée par le biais d’un travail artisanal de qualité supérieure : l’excellence professionnelle française, assortie de valeurs morales, d’amour du métier et de solidarité entre artisans.

Dès lors façonniers, ouvriers, contremaîtres, artisans, employés et apprentis, furent invités à participer à la première Exposition nationale du Travail, à l’Hôtel-de-Ville de Paris. Deux cents chefs d’œuvre, venus de la France entière, y furent exposés et le titre de Meilleur Ouvrier de France fût décerné pour la première fois le 31 janvier 1925, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne.

 Valeurs, buts et missions

Depuis sa création, le COET-MOF (Comité d'Organisation des Expositions du Travail - Meilleur Ouvrier de France) œuvre à la reconnaissance et à la mise en avant de l’excellence professionnelle “Made in France”, tant en métropole que dans les départements d’outre-mer ou à l’étranger et en particulier en Europe.

Il a pour but de promouvoir la réussite des professionnels qui se sont engagés dans un cycle d’apprentissage, de formation initiale, continue ou de perfectionnement.
 Il promeut les parcours de formation professionnelle, au service des salariés, artisans et indépendants, destinés à leur permettre de se présenter au concours “Un des Meilleurs Ouvriers de France”.

Enfin, le COET-MOF organise les expositions régionales ou nationales du travail, qui permettent de présenter les œuvres réalisées par les Meilleurs Ouvriers de France et les trésors d’imagination et d’innovation qui doivent être édifiés au cours de leur création.

 S’inscrire à ce concours, c’est s’engager dans une démarche de valorisation de son parcours professionnel...

1
DSC_0093
2
4