Lutte contre la cabanisation

 
Lutte contre la cabanisation

"La cabanisation est la construction, sans autorisation d’urbanisme, d’un habitat permanent ou provisoire, et par conséquent illégal »

Le département de l’Hérault est fortement concerné par ce phénomène qui revêt des enjeux multiples :

  •  enjeux sociaux mais aussi d’hygiène et de salubrité lorsque cette cabanisation est la conséquence de l’absence de logements financièrement accessibles
  •  enjeux de sécurité tenant à l’exposition plus fréquente des zones cabanisées aux risques naturels (inondation/incendie de forêt) mais aussi à l’éloignement des secours
  •  enjeux environnementaux mais aussi économiques avec le déversement des eaux usées non traitées dans le milieu naturel, les atteintes aux paysages, la dégradation de l’image du département notamment »

 

Pour mettre un coup d’arrêt au développement de la cabanisation, le préfet, le procureur général près la cour d’appel et 24 communes volontaires ont renforcé l’action publique en coordonnant leurs efforts.

 Les engagements de ces acteurs ont été matérialisés par la signature d’une charte de lutte contre la cabanisation.

Les 24 communes volontaires sont : Agde,  Bessan, Frontignan, Lansargues, Lattes, Loupian, Lunel-Viel, Marseillan, Marsillargues, Mauguio, Mèze, Mireval, Montagnac, Mudaison, Palavas-les-Flots, Paulhan, Pérols, Portiragnes, Poussan, Sérignan, Vendres, Vias, Vic-la Gardiole et Villeneuve-les-Maguelone., Villeneuve-les-Maguelone (mise à jour septembre 2015)

  Consulter :

> Charte contre la cabanisation - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,04 Mb

En septembre 2016, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de l'Hérault (DDTM 34) a réalisé une étude pour connaître l'évolution de la cabanisation depuis 2005 et évaluer la mise en oeuvre de l'action publique.

Consulter l'étude